La 15 ème Foire "Bio" de Monfroc
 
(Article du Dauphiné Libéré du 7 octobre 1998)
 
 
  
André Bucher, l'infatigable animateur de ce "Woodstock Provençal"
 

Organisé par un petit groupe de producteurs dans un village de 48 habitants « La foire aux produits biologiques de Monfroc » a permis cette année encore et l’espace d’un week-end de nouer des liens privilégiés entre producteurs et consommateurs d’une alimentation saine et naturelle.

        La météo n’était pourtant pas très optimiste et il est vrai que le soleil s’est fait très discret durant ce week-end sur les hauteurs de la vallée du Jabron où se déroulait pour la 15 ème année consécutive la « Foire aux produits Biologiques de Monfroc ». Et pourtant « Ils » sont tous venus… « Ils », ce sont les 150 exposants, agriculteurs, producteurs, transformateurs et artisans, tous rigoureusement sélectionnés et titulaires du logo « A.B. » (agriculture biologique). « Ils », ce sont les quelques 5000 visiteurs venus des quatre départements limitrophes de la Drôme, Vaucluse, Alpes de Hautes Provence et Hautes Alpes venus témoigner leur attachement à une certaine idée de l’agriculture, à un certain mode de vie et de production.

        Car le rassemblement annuel de Monfroc n’est pas tout à fait une foire commerciale comme les autres, même si économiquement elle n’a rien à envier aux plus importantes. Se retrouvent en effet ici chaque année ceux pour qui, dans la région, l’agriculture biologique et la consommation d’une alimentation saine et naturelle est devenu un état d’esprit et un art de vivre. Alors le long de la route qui traverse en serpentant le minuscule village d’une cinquantaine d’habitants, la qualité et la diversité des produits offerts au regard pendant 48 heures ont eu de quoi ravir le chaland : Fruits et légumes de toutes sortes bien sûr, mais également savons et bougies, laine de mohair et de chèvres Angora, tilleul biologique et huiles naturelles, terrines de châtaignes et sirops de fleurs, éponges naturelles et crème de géranium, escalopes végétales et ketchup de la ferme, sans parler des innombrables fromages, confitures, pains et succulentes pâtisseries qui réjouirent nombre de palais avant de remplir moultes cabas...

        André Bucher, barbe en broussaille et cheveux aux vents ne cachait pas sa satisfaction de voir, cette année encore, la foire de Monfroc (dont il eut l’initiative voilà 15 ans) redevenir l’espace d’un week-end le rendez-vous incontournable de tous ceux qui ont à cœur de cultiver la terre sans artifice afin d’y retrouver une alimentation naturelle. Installé depuis 24 ans à Monfroc, agriculteur biologique, conseiller municipal et lui-même exposant, André laisse néanmoins percer une certaine inquiétude quant à l’avenir de cette manifestation. Il est vrai que la foire de Monfroc, qui reste l’un des derniers rassemblements « Bios » à offrir un accès aux stands et aux spectacles totalement gratuit, est également l’une des seules à être porter littéralement à bout de bras chaque année par un groupe dérisoirement réduit de bénévoles.

        Samedi soir, tous ceux qui, exposants ou visiteurs, avaient décidé de passer la nuit sur place (plus d’une centaine), auront assisté au spectacle d’humour et d’humeur des « Raptus Anxieux » qui fut suivi par l’exhibition du groupe « Home Cooking », le talentueux ensemble de blues-rock-country d’Uzes (Gard). Une joyeuse ambiance de fête régnait sur ce rassemblement dont n’était pas exempt un certain militantisme. Plusieurs mouvements et associations alternatifs étaient présents et des conférences-débats ayant trait au jardinage biologique, au développement positif de sa personnalité dans l’intérêt général ou à l’expérimentation des énergies renouvelables réunirent de nombreux participants. Et si le soleil cette année n’était pas de la partie, la pluie eut au moins le bon goût de ne pas se manifester, permettant ainsi une fois de plus aux « Bios-Cool » de Monfroc de se retrouver.

         Alain BOSMANS